U Giardinu di l’Isuli

ou

Le Jardin des lles

Créé en 1998, ce jardin aux espèces subtropicales et tropicales est l’émanation d’un premier jardin créé en Haute-Corse en 1984. Beaucoup de plantes ont été rapatriées, avec les difficultés de réadaptation dues aux sols différents et à l’hygrométrie, celles qui ont pu se réadapter sont maintenant en pleine maturité.

Le terrain, de près d’un hectare, choisi méticuleusement pour son exposition sud-sud-est, se trouve à 1,3 km de la mer et la pente, qui y est de 35%,  permet à l’air froid en hiver de couler et ainsi, d’éviter tout gel. Depuis sa création, la moyenne annuelle des températures est de 17,8°C, soit 1,3°C de plus que celle de la ville de Menton, si privilégiée. Le gel y était inconnu depuis 1997 mais des températures sous zéro ont été enregistrées en 2012 avec -0,5°C dans la nuit du 6 février pendant un quart d'heure.

Le vent reste un problème pour certains des végétaux acclimatés (des vingt quatre espèces de fougères arborescentes transplantées, seules quatre ont survécu) bien que le jardin soit très protégé par une canopée qui a été en grande partie conservée lors de l’installation.

La collection est estimée à environ 1400 espèces essentiellement d'origine subtropicale ou tropicale sans cultivars (avec quelques exceptions comme pour les hibiscus rosa-sinensis) et compte environ 4000 plantes.

De par la pente et la couverture végétale déjà existante qu’il fallait conserver, le chemin menant à la maison serpente sur 250m délimitant ainsi sept îlots de verdure. L’idée m’est venue naturellement de consacrer chacun d’eux à une zone géographique, à la fois pour faciliter les transplantations mais aussi pour donner au visiteur une certaine idée de la végétation de ces zones. 

Leur choix a été guidé par les plantes qui devaient être réinstallées, ainsi partant de l’entrée (en bas), outre un îlot  de clôture consacré aux plantes méditerranéennes, la première zone met en valeur les plantes de l’Australie et la Nouvelle-Zélande, puis vient la zone de l'Asie du Sud - Est au sens large. En continuant de monter, on trouve celle de Nouvelle-Calédonie et des îles du Pacifique puis celle de Macaronésie un peu élargie (Iles Canaries, Madère et côte atlantique du Maroc). En face, lAmérique Centrale et du Sud et pour terminer, la zone dAfrique australe où les plantes d’Afrique du Sud et de Madagascar sont à l’honneur près de la maison.  Pour en savoir plus sur la propriété  cliquez ici.

Mais pourquoi ce nom « U Giardinu di l’Isuli » qui signifie en Corse du sud, le Jardin des Iles ?

Des îlots…, des îles …, pour des plantes dont plus de la moitié proviennent d’îles…, sur une Ile, peut-être la plus belle : La Corse…, mon île….