Drosanthemum floribundum

Zone

Afrique australe
et
Madagascar

Bauhinia galpinii

De par la pente, dans cette dernière zone, l’humus est plus rare, les roches granitiques plus présentes en surface et la végétation locale plus basse. La chaleur s’emmagasine et crée, particulièrement en été, des conditions difficiles pour les plantes non adaptées.

Cette zone a donc été divisée en îlots pour respecter les conditions hygrométriques et thermiques des plantes : endroit chaud, ensoleillé et sec ou chaud, ombré et sec, ou encore chaud, ombré et arrosé, etc.

Cela, pour planter les végétaux dans des conditions les plus proches de ce qu’ils peuvent trouver dans la nature.

La végétation d’Afrique australe est extrêmement riche et il ne pouvait être question de chercher à collectionner pour « collectionner », mais plutôt donner au visiteur une idée, bien modeste, de la splendeur de cette végétation adaptée à des conditions climatiques très particulières. En outre, le climat méditerranéen, avec ses pluies parfois intenses en hiver, empêche toute tentative d’essai de plantes adaptées à une sécheresse hivernale absolue sans protection.

L’accent a été mis sur les plantes de la région du Cap, et plus généralement, de l’Afrique du Sud avec, en plus, des introductions malgaches, réunionnaises, namibiennes, etc.

Les genres les mieux représentés sont Aloe, Euphorbia, Encepharlartos, Stangeria, Pelargonium, mais des familles comme Aizoaceae avec les mesembryanthemum et d'autres succulentes, les Liliaceae et Amaryllidaceae avec un bon nombre de géophytes, sont aussi bien représentées.

Galerie de photos